Quelles sont les qualités requises pour être formateur ?

quelles sont les qualités requises pour être formateur

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Pour devenir un bon formateur compétent, il est nécessaire de trouver un équilibre pour rester dans le champ de la formation et non celui du cours. Que vous soyez formateur d’adultes occasionnel ou non, en centre de formation ou bien en tant qu’indépendant, chacune des actions de formation  que vous allez mener doit laisser transparaitre un certain savoir-être. Pour cela, découvrons ensemble quelles sont les qualités requises pour être formateur afin de s’épanouir dans leur métier tout en offrant des formations de haut niveau, à leurs apprenants. Exercer le métier de formateur survient très lors d’une reconversion professionnelle, notamment en fin de carrière, lorsqu’on se sent prêt à transmettre les compétences et les savoir-faire longuement acquis. Mais, attention à ne pas confondre formateur et professeur, ce n’est pas la même activité professionnelle ! Un professeur transmet une connaissance et fait preuve d’éducation. Tandis, qu’un formateur développe des compétences techniques pour valider des acquis, à travers ses actions de formation. Les sciences de l’éducation peuvent être relativement différentes chez le formateur. La valeur formatrice de son métier se découpe en 6 qualités.

Qualité n°1 : Être Passionné

La première qualité de formateur spécialisé concerne sa passion pour le sujet enseigné. Si vous aimez votre métier alors le courant passera beaucoup plus facilement avec vos apprentis : un point fort pour formation professionnelle que vous souhaitez dispenser. Cette passion vous donnera naturellement l’énergie et l’enthousiasme nécessaire pour votre apprenant et l’aider à atteindre les objectifs de la  formation. Et de l’énergie, il faut en avoir pour être formateur ! Le dynamisme sera le credo qui s’ajoutera à votre faculté à savoir animer des formations. Pour être efficace, un formateur doit savoir adapter son langage oral mais aussi son langage corporel (se déplacer, démontrer par des gestes, des images, des jeux et des activités). Grâce à cette passion et cette énergie en tant qu’animateur, vous saurez développer la motivation et l’intérêt de vos apprenants. Pour cela, les séances de formation doivent être attractives et la vision d’obligation ne doit persister. Effectivement, il arrive parfois que vos apprenants s’inscrivent à votre formation par obligation. C’est votre rôle de les rassurer et de leur expliquer qu’ils sont maîtres de leur choix.

Qualité n°2 : Être pédagogue

La deuxième qualité d’un formateur, et pas des moindres, entre dans le domaine de la pédagogie. Le travail pour toutes les sessions de formation consiste à développer les compétences des apprenants, en offrant expérience et bienveillance. Cet apprentissage ne se réalise pas de manière unilatérale comme dans un cours classique. Au contraire, c’est toute une stratégie centrée sur le dialogue et l’échange à travers diverses méthodes pédagogiques. L’objectif de l’enseignant-formateur sera bien sûr transmettre correctement les connaissances à chaque participant qui souhaite suivre une formation Pour cela, vous devrez varier les outils avec des activités pédagogiques diverses pour entamer ce fameux dialogue et favoriser les échanges. Vous êtes donc un accompagnant pour votre apprenant sur son chemin de l’apprentissage. Il est indispensable de garder à l’esprit que le but de la formation n’est pas de faire à la place de l’apprenant malgré des demandes répétées, mais surtout de l’amener à réfléchir par lui-même. C’est de cette manière qu’il parviendra à la validation des acquis. Les outils pédagogiques que vous allez utiliser ne devront donc pas être choisis au hasard si vous souhaitez que votre programme de formation soit adapté à la demande et efficace ! → comment devenir formateur

Qualité n°3 : Être Bienveillant

L’apprenant sera beaucoup plus à l’aise face à un formateur bienveillant. Une posture chaleureuse adoptée pour toutes les techniques d’animation favorise autant les échanges qu’en étant pédagogue et passionné. Ainsi, votre audience sera plus susceptible de prendre la parole et de poser des questions. Pour pratiquer la bienveillance, il faut être à l’écoute de ses apprenants notamment pour percevoir les difficultés, les questions éventuelles. N’oubliez également pas l’empathie afin de mieux vous adapter aux personnes que vous formez et d’anticiper leurs réactions émotionnelles. Un aspect de la formation qui peut paraître complexe, consiste à apporter des retours honnêtes, mais constructifs sur le travail des apprenants. Pour cela, il faut être authentique tout en évitant les jugements de valeur sur la personne : optez ainsi pour de la discipline positive ! Une autre difficulté, généralement rencontrée par les formateurs, concerne les a priori qui peuvent se produire avec les groupes. Ceci est une erreur puisqu’ils poussent à répéter les mêmes schémas de formation. En fait, le formateur s’enferme dans une logique d’organisation car il se persuade que le public réagit toujours de la même manière. Or, il est important pour lui et son développement personnel de prendre chaque jour comme un nouveau départ et surtout de se laisser surprendre ! Même si toutes ces qualités sont importantes et doivent être mises en pratique, il est primordial de garder une distance adaptée avec le public. Il s’agit là, de bien doser la bienveillance distribuée, pour ne pas devenir trop proche de ses apprenants, tout en répondant à leurs besoins émotionnels.

Qualité n°4 : Être Organisé

À travers son contenu pédagogique, un formateur doit être très organisé et doit savoir anticiper chaque séance de formation. Vous devez absolument connaître votre audience afin d’adapter votre langage et votre scénario pédagogique en fonction d’elle. Pour cela, il est nécessaire de prendre en compte le niveau et la représentation du public ciblé. Pour tous les publics confondus, un autre aspect, à préparer soigneusement, concerne la présentation de la formation avec les compétences nécessaires à développer. Le challenge, c’est de réussir à simplifier le sujet à traiter et le contenu en général, selon votre domaine. L’être humain, même adulte, ne retient que 10 à 20% des informations entendues, alors il faut être efficace ! Il est aussi très important de prévoir des ressources supplémentaires à fournir pour que l’apprenant continue d’apprendre par lui-même. La capacité de travailler en autonomie s’avère d’autant plus importante, à notre époque, alors que le télétravail se développe davantage. De cette façon vous gagnerez largement en expérience professionnelle et pourrez vous rapprocher du statut de formateur expert.

Qualité n°5 : Savoir improviser

Cette compétence pourrait paraître paradoxale avec le point précédent, mais la qualité des formateurs, c’est aussi l’improvisation. Chaque groupe est différent et chaque apprenant est unique. En effet, vous allez, très probablement, vous retrouver face à des publics divers avec des niveaux différents. Parfois, il sera difficile de prévoir ce qu’il va se passer, même en anticipant les questions posées ou les réactions potentielles. L’astuce consiste à se laisser porter par les émulsions de groupe tout en ramenant régulièrement l’attention vers votre fil rouge. Cette démarche demande beaucoup d’improvisation mais rassurez-vous, elle s’acquiert avec le temps et au travers de vos missions d’enseignement. En cas de besoin, Doceo Formation propose son expertise en accompagnement des formateurs. Alors n’hésitez pas à nous contacter, pour faire le point sur votre situation. Dans tous les cas, fixez-vous l’objectif de vous adapter à toutes situations, tout en restant confiant et serein sur les informations à transmettre face à des besoins de formation. Cela peut d’ailleurs être extrêmement bénéfique pour la dynamique de groupe lorsque vous accompagnez les apprenants.

Qualité n°6 : Être Humble

Peu importe votre qualification professionnelle, la dernière des qualités impératives du formateur lors de toute session de formation délivrée est l’humilité. Vous devez prendre conscience que vous ne savez pas tout et ne le saurez jamais. L’important, c’est d’apprendre chaque jour, sur vos apprenants et sur vous-même pour gagner en compétences et en confiance. Soyez honnête avec vous-même sur vos ressentis et laissez votre public vous apprendre ce qu’il sait ; vos interlocuteurs possèdent aussi leurs compétences, ils ont sûrement beaucoup à vous apporter. Une relation d’égal à égal ne peut qu’être un bon pari dans votre métier et promet des échanges fructueux dans le futur pour d’autres travaux sur des qualifications. Il est important de laisser la place à une supervision de son travail de formateur par vos collègues, qu’ils soient vos supérieurs ou non. La remise en question est la clé d’un travail évolutif et de qualité. Dans un contexte d’évolution permanente des missions de formation, il faudra renouveler constamment vos techniques, pratiques et réglementations. Former, c’est aussi savoir innover. À la différence du salarié, le formateur indépendant est autonome et peut consacrer une part de son temps à apprendre de nouvelles manières de partager son savoir.

Conclusion

Les compétences des formateurs sont donc multiples. On peut dire qu’exercer l’activité de formateur consiste d’une certaine façon à s’instruire toute sa vie pour développer n’importe quelle offre de formation. Ainsi, si certaines de ces caractéristiques ne vous correspondent pas totalement dans le présent, il sera toujours possible de vous améliorer dans l’avenir. Bien savoir s’entourer et prendre conseils auprès de ses collègues, de ses supérieurs, d’organismes spécialisés, aide grandement à travailler sur les qualités requises pour être formateur et dispenser des formations. Certaines d’entre elles peuvent se développer facilement ; ce qui compte, c’est d’oser le changement pour se former davantage. C’est là que vous que vous saurez si vous avez acquis de l’expérience. Les débuts de formateur freelance sont parfois mouvementés et demandent beaucoup d’énergie. Il est donc important de garder la forme et de partir avec toutes les informations nécessaires à un démarrage serein ainsi que les bons objectifs pédagogiques. En effet, avec le nombre de formateurs, le métier peut être mobile et assez précaire dans les premières années, surtout en indépendant. C’est en restant constamment motivé que vous développerez toutes les valeurs et compétences que tous les bons formateurs déploient. Pour partir gagnant et réussir le formation professionnelle de vos apprenants de la meilleure façon, restez positif et persévérez.