Pourquoi entreprendre une reconversion professionnelle et changer de métier ?

pourquoi reconversion professionnelle

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous envisagez de vous reconvertir mais vous avez besoin d’aide pour ce changement de vie ? Nous vous aidons à trouver la motivation pour votre reconversion professionnelle !

Qu’est-ce qu’une reconversion professionnelle ?

La reconversion par définition, consiste à s’adapter à de nouvelles conditions, à évoluer dans un nouvel environnement. Dans le cadre de la reconversion professionnelle, il peut s’agir d’un changement de branche au sein d’un même secteur d’activité. Certains, au contraire, effectuent une réorientation radicale, comme passer du statut d’employé à celui d’artisan !

Pourquoi faire une reconversion professionnelle ?

Quel que soit votre point de départ, il existe de nombreuses voies à emprunter pour changer de vie professionnelle. L’objectif, cependant, reste le même : s’adapter et évoluer dans un nouvel environnement de travail, qui correspond davantage à vos envies et à vos besoins.

Les raisons de se lancer dans un projet de reconversion professionnelle sont nombreuses :

  • La précarité d’un secteur avec peu de débouchés, la lassitude d’enchaîner des CDD, la difficulté à trouver un CDI, peuvent mener à se poser des questions sur sa carrière. Il arrive régulièrement que des demandeurs d’emploi se reconvertissent vers un secteur plus porteur et plus attirant.
  • Le mal-être au travail, pouvant mener au burn-out, est un facteur non négligeable. Lorsque l’épanouissement dans la vie professionnelle est impossible, il est normal d’envisager un changement.
  • Une opportunité de mobilité professionnelle peut aussi provoquer un désir de changement ! La curiosité, l’envie de découvrir un nouveau métier, d’autres horizons, sont de puissants moteurs de motivation.
  • Peut-être avez-vous toujours eu en tête le métier de vos rêves, mais votre entourage ou votre situation économique ont été des freins dans votre envie de le réaliser ! Après avoir fait un choix « sûr », il est courant de retourner vers un « métier-passion ».
  • L’envie d’être plus indépendant, d’être votre propre patron, peut aussi vous pousser à considérer l’entreprenariat, c’est-à-dire la reprise ou la création d’entreprise.

Vous l’aurez bien compris, les raisons sont nombreuses et souvent liés à vos affinités, à votre parcours et à votre rythme de vie. Se réorienter est une pratique de plus en plus courante. Chaque année, de nombreux Français se reconvertissent, parfois même pour la seconde ou la troisième fois ! Une reconversion est un processus normal dans la vie d’un adulte, car nous continuons d’évoluer tout au long de notre vie.

 

Bien s’entourer pour changer de métier

Choisir une reconversion professionnelle, c’est se donner la chance d’être vraiment épanoui(e) dans son métier. C’est donner du sens à son projet de réorientation en maximisant son potentiel professionnel. Pour cela, il est nécessaire de bien s’entourer lors de la création de votre nouveau projet.

Que vous prévoyiez de commencer une nouvelle carrière par envie ou par nécessité, c’est une formidable opportunité, mais aussi un chemin qu’il vaut mieux emprunter accompagné.

Pôle Emploi, une aide précieuse pour la réorientation

Lors d’une reconversion professionnelle, se tourner vers Pôle Emploi est un bon réflexe. Tout d’abord, parce que cet organisme dispose de nombreuses solutions pour vous aider à trouver l’emploi qui correspondra à votre personnalité et à vos attentes professionnelles. De plus, Pôle Emploi dispose d’un programme très intéressant pour votre situation : le Conseil en Évolution Professionnelle, appelé le CÉP. Ce programme s’adresse à toutes les personnes actives, porteuses d’un projet professionnel. Un conseiller vous accompagnera dans votre réflexion grâce à ce dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé

Sur le site web mon-cep.org, vous avez accès à une plateforme intuitive présentant une interface avec les différentes situations : salarié(e), indépendant(e), en recherche d’emploi, moins de 26 ans, en situation de handicap, etc. Personne n’est mis à l’écart. Une fois votre situation présentée, vous serez dirigé(e) directement vers le bon service.

Vous pouvez également contacter Pôle Emploi, afin d’obtenir un rendez-vous avec un conseiller « classique » : cette personne vous aidera, tout comme le CEP, à choisir la meilleure orientation professionnelle. 

Se faire aider par des entreprises spécialisées

Parce que de nos jours Internet est la solution à bon nombre de recherches, de nombreux sites sont disponibles pour vous aider à trouver votre voie. Vous avez accès en ligne à des programmes mis en place par des coach en reconversion professionnelle, qui sont des personnes formées pour aider leurs clients à trouver LE projet professionnel qui les fera vibrer. En fonction de votre secteur d’activité, votre interlocuteur vous propose un bilan ainsi que des exemples concrets qui vous guideront. Des tests de personnalité sont également disponibles en ligne, avec des bases de données allant jusqu’à 800 métiers : de quoi trouver votre bonheur !

En fonction du métier qui vous intéresse, vous pouvez vous tourner vers une entreprise qui intervient dans ce secteur. Si la formation professionnelle vous intéresse, Doceo Formation propose FormaFactory un programme complet de 3 cycles de formation : un parcours personnalisé qui vous permettra de donner du sens à votre projet et de créer sur mesure votre prochain poste. Ces formations certifiantes vous apporteront de solides bases pour démarrer une nouvelle carrière professionnelle !

Quel métier choisir pour une reconversion professionnelle ?

Faire le point sur son parcours professionnel 

Si vous ne savez pas encore vers quel métier vous tourner, pas de panique ! Avancez pas-à-pas pour définir votre projet de reconversion.

Commencez par faire le point sur votre profil. Pour cela, rien de plus simple, il faut faire un bilan de compétences. Vous pouvez l’effectuer en ligne, vous rapprocher de Pôle Emploi ou d’entreprises et professionnels spécialisés, comme indiqué plus haut.

Ce bilan vous permettra de connaître vos forces et vos capacités. Certaines compétences que vous avez développées pendant vos expériences précédentes sont transversales et pourront vous servir dans votre nouveau métier. Au contraire, si le métier que vous souhaitez faire est un domaine complètement nouveau, ce bilan vous permettra d’identifier vos lacunes. Vous pourrez ensuite suivre une formation pour acquérir les connaissances qu’il vous manque !

Se former avec le CPF pour repartir sur de bonnes bases

En parlant de formation, avez-vous déjà entendu parler du CPF ? Le CPF, Compte Personnel de Formation, est un dispositif mis en place par l’État afin de donner libre accès à la formation professionnelle pour tous les travailleurs actifs. En effet, dès l’âge de 16 ans (ou 15 ans avec la signature d’un contrat d’apprentissage) et jusqu’à votre départ en retraite, vous cumulez chaque année travaillée de l’argent qui pourra être réinjecté dans une formation professionnelle. 

Anciennement appelé « DIF » – Droit Individuel à la Formation –, le CPF est un moyen très simple de faire financer la formation qui vous conduira vers une reconversion professionnelle. Se former avant de repartir vers un nouveau métier est très important : cela vous permettra d’acquérir les bases ainsi que de mettre en valeur les compétences professionnelles dont vous disposez déjà. Faites-vous confiance : vous avez tous les outils pour réussir votre réorientation. Un peu d’aide grâce au CPF, et vous finirez par transformer votre savoir-faire existant en une belle réussite professionnelle. En fait, en 2018, seulement 1,8 % des actifs se sont servis du CPF pour se former, ce qui est un taux plutôt faible. Pourtant ce système apporte une vraie option de formation professionnelle qui n’est pas négligeable lorsque l’on souhaite évoluer positivement dans sa vie professionnelle.

Vous cherchez une idée de reconversion professionnelle ?

Vous pouvez commencer par lister vos critères.

Dans vos expériences passées et actuelles, quels sont les points de votre métier, de votre entreprise que vous appréciez ? Les tâches que vous préférez effectuer ? Celles pour lesquelles vous avez des facilités ?

Quel serait votre rythme de travail idéal ? Les horaires qui vous conviendraient ? Préférez-vous un travail bureau sur une semaine de 5 jours classiques ? Est-ce que travailler le soir et les week-ends vous dérange ? Certains métiers nécessitent de s’adapter et de changer de vie complètement !

Le statut de salarié et la sécurité qu’il apporte vous convient-il ? Ou au contraire, avez-vous de fortes envies de liberté ? D’être décisionnaire sur vos projets et de choisir les gens avec qui vous travaillez ? De nombreux métiers se pratiquent en freelance ou indépendant, via le statut d’auto-entrepreneur, qui a connaît un franc succès ces dernières années.

Les questions du salaire et des débouchés entrent également en jeu, bien évidemment. Les secteurs d’activité qui vous intéressent sont-ils porteurs ? Existe-t-il une demande sur le marché de l’emploi ?

C’est en vous posant les bonnes questions que vous pourrez définir petit à petit votre nouvelle aventure professionnelle !

Préparer son CV et faire preuve de motivation

Rédiger sa lettre de démission et son CV

 Pour faire une reconversion professionnelle, il faut d’abord bien préparer son départ. Si vous êtes salarié(e) au sein d’une entreprise – et que vous avez de bons rapports avec votre employeur – vous pouvez demander à votre supérieur une rupture conventionnelle de contrat. Cela vous permettra d’éviter de passer par la case « démission » et de pouvoir prétendre aux aides financières du chômage le temps de retrouver un nouvel emploi. En cas de refus, et après avoir mûrement réfléchi à la question, vous devrez alors présenter votre lettre de démission. Cette dernière sera représentative de votre envie d’évolution professionnelle ; elle devra donc être soignée et bien rédigée. C’est le moment pour vous d’évoquer les raisons qui vous poussent à changer de métier afin que votre employeur comprenne bien votre choix de reconversion. 

Bon à savoir : avec le programme démission-reconversion mis en place par Pôle Emploi, vous pouvez bénéficier des droits au chômage. Il existe pour cela plusieurs conditions :

  • Votre projet de reconversion professionnelle doit être solide et réfléchi (un dossier bien organisé est un dossier apprécié et validé) ;
  • Vous avez un projet de formation à but réaliste (élever des chèvres en Alaska n’en fera pas nécessairement partie !) ;
  • Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise.

Dans les trois cas, votre dossier devra montrer à quel point votre motivation à réussir est forte. Plus vous ferez preuve de confiance en votre projet professionnel, plus le jury aura confiance en vous. 

Mise en avant de sa motivation

Lorsque l’on parle de reconversion professionnelle, on parle souvent de motivation. Et c’est bien normal, car l’une ne va généralement pas sans l’autre ! Le processus de réorientation peut être long et épineux, mais avec une réelle envie et un projet professionnel solide, rien ne pourra entraver votre chemin. Parlez-en autour de vous, faites des recherches, demandez de l’aide à vos proches ; en dressant votre plan de bataille, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour vous assurer le succès

À ne pas oublier : « Il n’y a qu’une seule chose qui rend un rêve impossible à réaliser : la peur de l’échec. », nous disait Paolo Coelho. Alors retenez bien cela : avoir peur d’échouer ne vous fera pas avancer, bien au contraire. Mieux vaut partir serein afin de maximiser la confiance en soi et ses chances de réussir ! Le seul échec, c’est celui de ne pas croire en soi. De plus, en partant confiant(e), vous parviendrez plus facilement à convaincre votre futur employeur ou formateur de la fiabilité de votre candidature. La détermination aide à créer les opportunités !