Pourquoi devenir formateur occasionnel ?

devenir formateur occasionnel

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Il vous est sans doute déjà arrivé de ressentir ce besoin humain de transmettre, d’avoir un impact sur les autres, de les inspirer, de les motiver, d’emmener tout un groupe de personnes vers des connaissances et des compétences que vous-même maîtrisez. La formation vous tente, mais vous ne savez pas quel type d’activité professionnelle vous pourriez choisir et dans quelles conditions. Êtes-vous obligé de faire de la formation un métier à temps plein ? Savez-vous que vous pouvez accorder seulement quelques heures de votre semaine ou même de votre mois, à l’accompagnement de personnes en formation ? Alors, pourquoi devenir formateur occasionnel ? Suivez le guide, on vous dit tout sur le métier de formateur occasionnel. 

Un formateur occasionnel c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, un formateur occasionnel, ou FO, est un salarié qui dispense des cours occasionnellement et souvent de manière irrégulière. Il peut exercer dans des établissements d’enseignement (universités, grandes écoles…), des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), ou encore dans des organismes voire des entreprises spécialisées dans la formation professionnelle. 

Quels sont les différents statuts possibles d’un formateur occasionnel ?

Vous voilà déjà de plus en plus intéressé par la formation occasionnelle à laquelle vous auriez bien envie de vous essayer, car elle pourrait correspondre à votre situation. Mais quel statut pourriez-vous adopter ? Il en existe de très nombreux en France. A vous de choisir celui qui vous conviendrait le mieux dans ce tour d’horizon :

  • Formateur salarié d’un centre de formation : en dehors des Centres de Formation pour Adultes (CFA) qui sont plutôt techniques, le statut de formateur de centre de formation est de plus en plus rare. Pour réduire leur masse salariale et répondre aux besoins de publics qui se diversifient davantage, les centres de formation font appel à des formateurs vacataires ou à des formateurs en portage salarial .

  • Formateur vacataire : ce terme désigne un formateur qui intervient pour un organisme de formation sans en être salarié. Il travaille sous forme de vacation, c’est-à-dire pour une mission et une durée précises. Il reçoit alors une rémunération en échange de la formation qu’il dispense et reste affilié au régime général de la Sécurité sociale. 

  • Formateur en portage salarial : dans le cadre d’un portage salarial, la relation professionnelle devient tripartite. Une entreprise de portage emploie le formateur (ou salarié porté) en contrat à durée indéterminée et avec un nombre d’heures minimum à effectuer. Elle est également chargée d’établir un contrat commercial avec une entreprise cliente. Le formateur en portage salarial choisit lui-même ses clients et les missions à réaliser. La société de portage le rémunère et se charge de toutes les démarches et contraintes administratives.

 

Quel est le salaire d’un formateur occasionnel ?

Le salaire d’un formateur occasionnel peut dépendre non seulement de ses compétences et qualifications, mais aussi des cotisations et contributions sociales dues lorsqu’il est employé. Celles-ci sont calculées (et par conséquent allégées) sur une base forfaitaire jusqu’à un certain seuil équivalent à 1,5 fois le plafond de la Sécurité sociale (soit 1 889 € par jour au 1er janvier 2021), comme indiqué dans le tableau ci-dessous (source URSSAF) :

Rémunération brute journalière Assiette forfaitaire journalière
inférieure à 189 € 58,59 €
entre 189 € et 377 € 177,66 €
entre 378 € et 566 € 296,73 €
entre 567 € et 755 € 413,91 €
entre 756 € et 944 € 532,98 €
entre 945 € et 1 133 € 614,25 €
entre 1 134 € et 1 322 € 725,76 €
entre 1 323 € et 1 889 € 835,38 €
supérieure à 1 889 € salaire réel

Puis-je continuer à exercer mon activité professionnelle en étant formateur occasionnel ?

Le statut de formateur occasionnel est idéal pour dispenser des formations à côté d’une autre activité professionnelle que vous exercez déjà, par exemple. En tant que salarié occasionnel de l’entreprise (organisme de formation et/ou société de portage salarial), vous intervenez sous la responsabilité de l’organisme de formation. Un intervenant ou un conférencier est également considéré comme formateur occasionnel. Vous pouvez donc y voir non seulement une opportunité de tester vos compétences de formateur, mais également de mettre un peu de beurre dans vos épinards. Il n’y a aucun risque économique à être formateur occasionnel : vous recevez une fiche de paie et une rémunération nette de charges. 

Quelle est la différence entre un formateur occasionnel et un formateur indépendant ?

De son côté, le formateur indépendant doit, avant tout, créer son entreprise. Pour cela, il peut choisir entre différents statuts juridiques et déclarer son entreprise auprès de la DIRECCTE, ou Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, du Travail et de l’Emploi. Chaque année, il doit également établir un bilan pédagogique et financier qui est obligatoire. Avec ce statut, le formateur indépendant est son propre patron (libre de décider des formations, des horaires, du coût de ses prestations…) et gagne en flexibilité. Mais il est également tenu de gérer toutes les démarches, qu’elles soient administratives, fiscales, comptables et juridiques.

Comment devenir formateur occasionnel ?

Devenir formateur occasionnel dépend de vos objectifs et implique de disposer d’un grand nombre de qualités : dynamique, pédagogue, bienveillant, disponible… À n’en point douter vous êtes forcément paré de tous ces dons. Mais cela n’est sans doute pas suffisant, car pour donner des cours de formation, il vous faudra également avoir ou acquérir des compétences professionnelles indispensables : concevoir votre programme de formation adapté aux participants, ses étapes, ses évaluations…

Vous devrez être en mesure de maîtriser des méthodes, des outils pédagogiques,  des supports, et de les adapter aux apprenants. Vous aurez à cœur de bien mener vos animations ; autant d’aptitudes auxquelles il sera peut-être nécessaire de vous former, vous aussi. 

Conclusion

Être formateur occasionnel vous permet d’être salarié et de bénéficier de tous les avantages de ce statut social. Vous restez affilié au régime général de la Sécurité sociale, ce qui peut être rassurant. Néanmoins, si vous souhaitez avoir de plus amples renseignements ou vous former à votre tour, n’hésitez pas à nous contacter.