Faut-il un diplôme pour être formateur professionnel d’adultes ?

faut il un diplome pour etre formateur

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Et si je me lançais dans la formation ? Et si je faisais profiter d’autres personnes de mon expertise ? Cette idée vous trotte dans la tête depuis quelque temps déjà. Vous exercez peut-être un métier depuis des années dans une entreprise, une activité qui demande des compétences et des techniques particulières. Vous êtes à l’aise, vous êtes un maître dans votre domaine. Mais vous ressentez un besoin de diversifier votre activité et cette incroyable envie de transmettre votre savoir-faire. Vous rêvez peut-être de changer de métier à 100 pourcent, pour être formateur à plein temps. Seulement vous n’êtes pas sûr d’avoir la possibilité d’accéder au statut de formateur. Après tout, les enseignants dans les écoles doivent faire de longues études et passer des concours. Ne sont-ils pas des spécialistes de la formation ? Qu’en est-il pour vous ? Vous faut-il un diplôme pour être formateur salarié ou indépendant ? 

Définition du métier de formateur

Avant de vous lancer dans des missions de formation professionnelle, vous avez sans doute besoin de savoir en quoi consiste précisément le métier de formateur. Quelles compétences sont nécessaires pour être un bon formateur indépendant ou salarié sous contrat ?

La pédagogie est le moteur de la formation

Un formateur est d’abord un pédagogue, un spécialiste de la pédagogie. Selon le dictionnaire, la pédagogie (du grec παιδαγωγία, direction ou éducation des enfants) est l’art d’enseigner. D’accord, mais c’est un peu vague. En plus, on a tendance aujourd’hui à utiliser ce mot à toutes les sauces. Si vous demandez à un enseignant ou à un formateur chevronné de définir ce concept, il aura probablement du mal à trouver une bonne explication. Mais à bien y réfléchir, c’est sans doute parce qu’être pédagogue regroupe de nombreuses compétences. Rassurez-vous, l’idée qui vous tient à cœur, celle de transmettre un savoir, un savoir faire et un savoir être reste au centre de la pédagogie et donc des missions de formation. 

Les compétences pédagogiques d’un bon formateur

La transmission de votre expertise ne se fait donc pas sans une bonne dose de qualités humaines et de méthodes. Votre objectif essentiel sera la formation, bien sûr, mais surtout la réussite de vos élèves. Pour y parvenir, votre dynamisme, votre patience, votre écoute et votre respect seront vos principaux atouts. Vous aurez également à gérer un groupe, à faire de l’animation, à veiller à ce que chacun des participants se sentent à l’aise et en confiance.

Les adultes que vous aurez en face de vous seront peut-être démotivés ou auront des difficultés à vous comprendre. Vous serez là pour les accompagner à tout moment, en reformulant vos explications ou en réadaptant vos supports.

Vous aurez aussi besoin d’organisation et de méthodes : préparer vos cours, vos évaluations, différencier vos approches, maîtriser la formation à distance…

Que dit la loi sur la formation des formateurs ?

Si vous avez un don naturel pour la pédagogie, c’est génial ! Mais vos talents ne suffisent peut-être pas : pour être formateur professionnel, vous allez devoir vous-même apprendre à apprendre. Une formation de formateur sera indispensable.

Le Code du travail, pas si précis que ça

Selon le Code du Travail, la législation en cours est relativement floue quant à la qualification des formateurs professionnels. L’article L. 6352-1 du code du travail indique que la personne qui dispense des formations doit “justifier des titres et qualités des personnels d’enseignement et d’encadrement  (L. no 2009-1437 du 24 nov. 2009, art. 49) qui interviennent à quelque titre que ce soit dans les prestations de formation qu’elle réalise et de la relation entre ces titres et qualités et les prestations réalisées dans le champ de la formation professionnelle”. Dans ces conditions, une formation de formateur, et éventuellement la validation de celle-ci par l’obtention d’un diplôme, sont fortement conseillées. 

L’arrêté du 11 décembre 2017 relatif au titre professionnel de formateur

C’est ainsi que l’arrêté du 11 décembre 2017 inscrit au répertoire national des certifications professionnelles, le titre professionnel de formateur professionnel d’adultes : “le titre professionnel de formateur professionnel d’adultes est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de 5 ans à compter du 29 avril 2018, au niveau III et dans le domaine d’activité 333t (code NSF) enregistré au répertoire national des certifications professionnelles”. Cet équivalent Bac + 2 est délivré par le Ministère chargé de l’Emploi. Il atteste que son titulaire maîtrise les compétences, aptitudes et connaissances permettant l’exercice du métier de formateur professionnel. Il est accessible au niveau Bac ou équivalent via une VAE ou une formation continue.

Deux certificats de compétences professionnelles le composent :

  • le CCP 1 : préparer et animer des actions de formation. Dans cette première partie, il s’agit d’élaborer une progression, un programme pédagogique à partir de la demande d’un client, par exemple.  Il est aussi attendu de savoir inscrire ses actes professionnels dans une démarche de responsabilité sociale, environnementale et professionnelle…
  • le CCP 2 : contribuer à l’élaboration de dispositifs et accompagner des parcours de formation, comme remédier aux difficultés individuelles d’apprentissage ou
    accompagner les apprenants dans la consolidation de leur projet professionnel…

La certification Qualiopi change la formation

Qualiopi, c’est quoi ?

L’article 6 de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » rend obligatoire la certification Qualiopi pour tous les prestataires de service de la formation qui souhaitent bénéficier de fonds publics ou mutualisés (CPF ou OPCO). Quel que soit le statut du formateur, salarié, indépendant ou en portage salarial, cette réforme le concerne directement. Prévue en 2021, la certification est obligatoire au 1er janvier 2022. Elle est délivrée par le COFRAC, Comité Français d’Accréditation qui vérifie que le formateur ou l’organisme de formation respecte des critères de qualité exigés par la loi. 

La formation continue des formateurs rentrent dans les critères de Qualiopi

La certification Qualiopi s’établit sur la base d’un référentiel national qui se compose de 7 critères et 32 indicateurs d’appréciation. (décrets n°2019-564 et n°2019-565 du 06/06/2019 publiés au JO du 08/06/2019). Tout est passé au peigne fin. Parmi les indicateurs, on retrouve, par exemple, l’accessibilité des lieux de formation aux personnes en situation de handicap ou les modalités d’évaluation. L’organisme de formation fait-il appel à une société de portage salarial ou fait-il affaire directement avec ses formateurs ? Le critère numéro 5, lui, fait état de la qualification et le développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre les prestations de formation. À l’aube de l’application de cette certification, que vous soyez indépendant ou salarié d’un centre de formation, une formation de formateur devient une exigence presque incontournable.  

Les formations et diplômes de formateurs existants

Alors que de nombreux formateurs sont des autodidactes qui se sont tournés vers la formation après une autre expérience professionnelle, il existe aujourd’hui de plus en plus de formations initiales spécifiques. Certaines d’entre elles sont dédiées aux techniques et à l’ingénierie de la formation ou aux sciences de l’éducation, comme par exemple :

  • la licence professionnelle (Bac + 3) métiers de la Gestion des Ressources Humaines : formations, compétences et emplois
    Différents parcours : ingénierie, conseil et animation de formation – ICAF (Université d’Avignon)
  • le master pro (Bac + 5) : enseignement, apprentissage et formation
  • les formations du Cnam ou de l’Afpa
  • les formations continues comme le DUFA, Diplôme d’Université Formateur Adultes

Conclusion

Bien que la législation sur les diplômes nécessaires à l’exercice du métier de formateur reste floue, cette activité professionnelle demande des compétences précises. Il vous faudra suivre la convention collective appropriée et bien faire la déclaration de votre chiffre d’affaires comme n’importe quel entrepreneur. La certification Qualiopi applicable dès le début de l’année 2022 pousse les centres de formation à exiger de leurs formateurs salariés des qualifications. La formation continue des formateurs professionnels, y compris les indépendants, fait partie des critères d’évaluation pour obtenir la précieuse certification. Sans elle, le Compte Personnel de Formation (le CPF) ne peut pas être utilisé pour financer une formation. Le métier de formateur est exigeant et voit s’ouvrir de nouveaux cursus d’études. Alors n’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou pour vous accompagner dans toutes les démarches de votre formation de formateur.