Création d’entreprise : un rêve pour la moitié de la population

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La nouvelle étude Ionos de 2021 a enquêté sur les désirs professionnels des Français et des Françaises. La création d’entreprise en fait partie, découvrez en plus sur les résultats de l’étude ici.

Une personne sur deux rêve d’être indépendant(e)

La grande majorité des 500 personnes interrogées occupe un emploi salarié à temps plein (61 %) et est globalement satisfaite de leur situation professionnelle (74 %). Cependant, elles sont toutefois plus de 50 % à s’imaginer travailler sous le statut d’indépendant.

Qu’est- ce qui fait donc l’attractivité de l’entreprenariat ?

L’étude démontre que certains facteurs du job idéal et les atouts de travailler à son compte se rencontrent. En effet, parmi les facteurs communs d’attrait pour un job de rêve ou le travail en statut d’indépendance, on peut compter :

  • Une bonne rémunération,
  • Des horaires de travail flexibles,
  • L’épanouissement personnel

Alors pourquoi n’y a-t-il pas plus de Français et de Françaises qui sautent le pas ?

Un chemin semé d’embûches

Aux yeux de la population française, l’entrepreneuriat serait un gage de bonheur. En effet, deux tiers des personnes interrogées (64 %) pensent qu’il est probable qu’avoir leur propre entreprise puisse les rendre heureuses. Les femmes sont d’ailleurs particulièrement d’accord avec cette idée. Par ailleurs, la population considère que les mères de famille ont plus de difficultés lorsqu’il s’agit de créer une entreprise. Mais pour tous sexes confondus, créer une entreprise n’est pas une mince affaire. L’étude démontre combien les peurs et les craintes du risque financier ou de l’échec sont des freins pour les Français(es).

70 % des personnes interrogées s’accordent à dire que la chose la plus importante pour leur activité indépendante serait un soutien financier. Un soutien mis en place par le biais de programmes de financement. Une solution pour favoriser la création d’entreprise pourrait donc être toute trouvée. Or, partout en France, les futurs entrepreneurs et entrepreneuses n’ont pas tous la même chance. De fait, 38 % des personnes interrogées pensent qu’il est plus difficile de créer une entreprise à la campagne qu’en ville.

Ainsi, l’étude Ionos présente ici une réalité du parcours entrepreneurial qui demande parfois d’être bien accompagné(e) et soutenu(e).