Comment faire pour réussir une reconversion professionnelle ?

comment faire une reconversion professionnelle

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Lorsqu’on décide de changer de métier, on se demande comment faire pour réussir sa reconversion professionnelle sans se poser une grande quantité de question. Quelles sont les démarches à entreprendre ? Quelle voie suivre pour réussir sa reconversion ? Est-ce une bonne idée de se former au nouveau métier désiré ? Qui contacter pour effectuer une reconversion professionnelle ? Vous trouverez les réponses à vos questions en lisant cet article.

Reconversion professionnelle : la marche à suivre

Pour commencer, la première étape consiste à s’adresser au bon interlocuteur, celui qui saura vous guider pour réussir votre reconversion professionnelle sans encombres. Votre situation sociale influencera le choix de l’organisme habilité à vous aider.

 

Les différents organismes à contacter en fonction de votre situation

Si vous êtes handicapé, l’organisme désigné sera Cap emploi. Des conseillers spécialisés vous épauleront pour trouver le métier qui s’adapte à votre handicap, mais aussi à vos souhaits. Cependant, il est possible de s’adresser également à Pôle emploi si vous vous sentez bien ou que vous en faites la demande.

Si vous êtes chômeurs, Pôle emploi désignera votre conseiller, sauf si vous avez moins de 26 ans, dans ce cas-là, la Mission Locale peut vous aider en vous proposant des plans d’actions destinés aux jeunes.

Si vous êtes salarié en CDI, vous bénéficiez du CIF (congé individuel de formation) qui vous permet de vous former vers un nouveau métier en accord avec votre employeur. En revanche, lorsque votre employeur se montre réfractaire à votre départ ou que vous ne souhaitez pas l’informer de votre idée de reconversion. Il est, tout à fait, possible pour vous d’effectuer un bilan de compétences en ligne et de rechercher en toute autonomie votre nouvelle voie professionnelle. Autre renfort existant, le CEP (conseiller en évolution professionnelle), habilité à intervenir et vous soutenir dans votre projet de reconversion professionnel. 

Si vous êtes à la retraite, reprendre une activité professionnelle n’est pas impossible. Vous pouvez exercer un métier et le cumuler avec votre pension de retraite grâce au CER (cumule emploi-retraite). Cependant, vous ne cotiserez pas plus de points avec ce dispositif et votre revenu de retraité n’évoluera pas et vous devez respecter un délai de 6 mois avant de débuter un nouvel emploi.

Quelles démarches pour une reconversion professionnelle ?

C’est décidé, vous voulez changer de vie et rien ne vous arrêtera. En fonction du secteur de travail choisi, il sera peut-être nécessaire de trouver une formation ou bien de remettre en ordre votre cv. Dans tous les cas, un travail personnel sur votre projet devra être engagé. Il ne suffit pas de claquer des doigts pour trouver un emploi en France alors prenez le temps d’effectuer un bilan de compétences et préparer avec soin votre projet professionnel en déterminant vos besoins exacts.

Lorsque vous êtes fins prêts à passer à l’action, il est temps de contacter les organismes cités plus haut en fonction de votre situation.

Cette étape est utile pour faire le point sur vos motivations, vos expériences, vos axes de recherche. Les conseillés spécialisés, que vous rencontrerez sur votre route, sont formés pour vous aider à accomplir les activités professionnelles que vous désirez. 

Ne pas se précipiter et étudier votre parcours

En fait, il s’agit surtout de vous protéger d’éventuels freins à votre reconversion. Cependant, vous êtes libre d’agir en autonomie et postuler par vos propres moyens aux emplois qui vous attirent. Attention, tout de même, car vous risquez d’être déçu plus tard, si vous n’avez pas pris le temps d’étudier toutes les options qui s’offrent à vous. 

Il se peut que votre parcours professionnel vous permettent de vous reconvertir rapidement et, à l’inverse, le manque de compétences acquises peut vous pénaliser. La solution, c’est la formation. Pour la financer, le compte cpf peut être particulièrement utile surtout si vous avez travaillé pendant des années, n’hésitez donc pas à vous en servir. Dans les mois qui suivront, toutes vos décisions, vos choix, seront très importants pour vous assurer un avenir serein et heureux.

La formation : une solution efficace pour une reconversion professionnelle

Lorsqu’on commence à se demander comment faire une reconversion professionnelle, la réponse n’est pas toujours évidente. Il se peut parfois que le métier de nos rêves nous paraissent insaisissable. En fait, il ne s’agit pas toujours de confiance en soi et de qualités personnelles, même si c’est un atout de savoir qui l’on est et d’afficher de l’assurance. Dans la plupart des cas, les chefs d’entreprise exigent un niveau de compétences important pour intégrer leur équipe.

L’expérience compte autant que la formation et une personne qui se présente à eux, pendant une étape de reconversion professionnelle, sans formation ni expérience dans le métier, ne déclenche pas forcément un grand enthousiasme du côté des recruteurs. Il est donc fortement recommandé de prendre un peu de temps pour se former avant de postuler aux offres d’emplois et vous lancer dans votre nouvelle carrière.

Le marché de la formation s’est fortement développé en France ces vingts dernières années, s’associant de très près aux objectifs de reconversion professionnelle menés, par de plus en plus de personnes. En fait, on ne peut nier qu’un malaise s’est installé dans l’esprit de beaucoup de monde dans le pays, en particulier depuis l’arrivée indésirée du coronavirus. C’est pourquoi, nombreux sont ceux qui ont choisi de changer de voie professionnelle, parce que l’exercice de leur métier ne leur convient plus suite aux effets des restrictions sanitaires.

La solution la plus évidente est, donc, la formation. D’autant plus, qu’elles sont financées par différents organismes d’État. Alors il ne faut pas hésiter à sortir de la torpeur et à passer à l’action, en recherchant les formations appropriées à votre situation. Elles peuvent s’effectuer en quelques mois, ou bien peuvent durer des années. C’est à vous de voir en fonction de votre âge, de votre lieu de vie et des possibilités de financement qui s’offrent à vous, lesquelles vous conviennent le mieux. Que vous soyez salarié ou non, il n’y a aucun mal à reprendre des cours quand il s’agit de vous construire un meilleur futur.