Comment être un bon formateur avec des formations de qualité ?

comment etre un bon formateur

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Est-ce que changer d’emploi pour devenir formateur est à votre portée ?

Après des années d’expérience, la routine s’est installée dans votre job actuel et vous ressentez le besoin de changer d’orientation ? Vous souhaitez vous reconvertir professionnellement et vous vous demandez si la voie de la formation est faite pour vous ?

Que vous soyez salarié, indépendant, chef d’entreprise ou demandeur d’emploi, vous avez la possibilité de vous lancer dans une nouvelle aventure professionnelle : la formation.

Doceo formation vous accompagne dans votre quête de renouveau grâce à son programme FormaFactory ; un programme vous proposant 3 cycles de formations afin de révéler les compétences clés pour devenir formateur freelance.

Faire le choix d’une reconversion professionnelle s’avère risqué surtout, lorsqu’au fil des années, vous avez acquis une certaine stabilité financière. Alors, avant de sauter le pas, nous allons vous fournir ci-dessous toutes les informations qui vous permettront d’exercer le métier de spécialiste de la formation avec talent et professionnalisme.

 

Top 10 des compétences et des qualités qui feront de vous un excellent formateur !

Être un bon formateur d’adultes repose sur la maîtrise de compétences techniques mais aussi sur l’intelligence relationnelle et émotionnelle. En effet, en plus des hard skills (compétences techniques), les métiers de la formation nécessitent des qualités basées sur la personnalité et le relationnel. Souvent sous-évaluées, ces soft skills (compétences comportementales) sont de véritables atouts pour exceller dans la sphère de la formation. Lors de la conception de votre projet professionnel, prenez soin de faire le point, et n’hésitez pas à demander conseil si vous ressentez le besoin de vous améliorer.

Sans plus tarder, nous allons vous dévoiler les compétences et qualités essentielles pour être un bon formateur. Tout d’abord, voici les hard skills requises pour exceller dans vos actions de formation :

1. Maîtriser son domaine !

Être formateur indépendant ou salarié est une fonction qui nécessite une expertise à propos du métier sur lequel on intervient. Qu’il s’agisse des domaines de l’informatique, des langues, ou encore de l’artisanat, le formateur doit se placer en tant que mentor en garantissant des connaissances et des pratiques pertinentes à ses stagiaires ou à ses apprenants.

2. Actualiser ses connaissances !

Un guide d’apprentissage qui s’informe sur l’évolution du métier et s’adapte aux actualités, séduit un grand nombre d’adultes en quête de savoir. La mise à jour de ses connaissances n’est pas la priorité de tous les formateurs ; alors, si vous répondez à cette demande, vous sortirez forcément du lot. Dans un monde évoluant à vitesse grand V, les apprenants sont friands et attentifs aux sujets liés à l’innovation par exemple.

En tant que spécialiste de la formation, il est primordial de faire évoluer son contenu et ses supports de formation en y intégrant au besoin les nouvelles réglementations. C’est en cela que l’acquisition de nouvelles connaissances prend tout son sens.

3. Savoir prendre la parole en public !

Un autre savoir-faire indispensable pour devenir un expert en formation est d’être capable de capter l’attention de son auditoire. Bien qu’il s’agisse également d’un savoir-être, votre cursus professionnel vous a sans doute permis d’assimiler et d’expérimenter des méthodes de communication telles que la communication verbale et non-verbale.

Tel un acteur souhaitant susciter de l’intérêt, un formateur 2.0 est capable de jouer un rôle auprès de son public. Pas de panique, cette aptitude se développe au fil du temps et devient un réel accomplissement personnel.

Vous l’aurez compris, ces savoir-faire nécessitent un apprentissage et de la pratique pour être utilisés dans votre profession de formateur.

Alors maintenant que vous avez conscience des compétences professionnelles indispensables pour être un formateur qualifié, voici les qualités comportementales (soft skills) qui feront de vous un « as » de la formation :

4. Être un talentueux pédagogue !

Pour bien exercer le métier, la qualité première d’un formateur-coach est d’être pédagogue.

La pédagogie implique une utilisation d’outils variés et l’élaboration d’un programme précis incluant des exercices théoriques et pratiques. Afin que les connaissances soient bien assimilées, le spécialiste de la formation doit être capable de fournir des informations de manière claire et précise.

Le programme doit parfaitement s’adapter au rythme de formation, et le discours à l’audience. Un formateur professionnel doit mettre à l’aise les apprenants en les laissant s’exprimer et poser des questions.

5. Faire preuve de bienveillance et d’empathie !

Un formateur de qualité doit instaurer un climat de confiance entre lui et les personnes qu’il forme. De même, faire preuve d’empathie permettra de créer une ambiance saine indispensable à la période d’apprentissage ; ce bien-être relationnel implique également l’absence de jugements, comparaisons, étiquettes, …

Évidemment, des obstacles peuvent être rencontrés pendant les cours, comme des points de vue divergents : ce qui apparaît comme un frein doit alors se transformer en opportunités de communication, en favorisant les échanges et en permettant à chacun de s’exprimer.

6. Être organisé !

Un formateur indépendant doit fournir un contenu clair et instructif. L’organisation en amont de la formation est alors indispensable pour planifier les modules pédagogiques, offrir des cours de qualité et faire avancer l’ensemble des adultes formés vers la réussite.

7. Se rendre disponible !

Les rythmes de formation varient, et sont parfois courts et intenses. Un formateur prend alors la place d’un coach, et il doit être disponible pour que les apprenants puissent réussissent avec brio.

L’objectif est de ne jamais laisser son audience dans l’incompréhension : si des sujets suscitent diverses questions, le formateur professionnel doit prendre le temps de reformuler ou de répondre aux interrogations, même en dehors des heures de formation.

8. Prêter une oreille attentive !

Les apprenants en reconversion professionnelle font le choix de la formation pour être opérationnels rapidement. Afin de fournir un cours accessible et compréhensible, l’intervenant doit s’adapter aux niveaux et aux acquis de chacun.

Cette diversité de parcours signifie que chaque personne n’évolue pas au même rythme. En bon pédagogue, le formateur doit mettre à l’aise les participants et être à l’écoute des demandes ou difficultés de chacun.

9. Transmettre une énergie positive !

Réaliser une reconversion professionnelle ou une formation qualifiante pour débuter sa carrière implique un engagement important de la part de la personne en formation.

Pour certains, les bancs de l’école sont déjà loin, et les cours peuvent être un frein ou une source de démotivation. Pour assurer la réussite des apprenants, le formateur d’adultes doit transmettre son enthousiasme et motiver l’audience. Grâce à différentes méthodes : favoriser le dialogue, libérer la parole, utiliser l’humour, … Laissez libre recours à votre imagination afin de rendre la formation captivante et agréable !

10. Être créatif !

Une autre qualité qui fera de vous un formateur 2.0 est la créativité ! Suivre une formation implique de la concentration sur de nombreux sujets, pour certains cela paraît insurmontable.

Pour satisfaire et captiver son oratoire, un formateur de qualité doit faire preuve d’imagination afin d’offrir des supports ingénieux et innovants. Une approche ludique par exemple, est une opportunité pour créer de la cohésion et du divertissement tout en transmettant du savoir.

Quelles sont les études pour devenir formateur ?

Si vous vous reconnaissez dans ces qualités et que vous envisagez de vous orienter dans la voie de la formation, sachez que le métier de formateur d’adultes est accessible pratiquement à tous.

En effet, pour devenir formateur spécialisé, aucun diplôme spécifique ou parcours professionnel n’est exigé. L’élément indispensable est de disposer d’une expertise dans un domaine précis comme l’indique l’article L6352-1 du Code du travail.

Toutefois, à partir du 1er janvier 2022, la certification Qualiopi, consistant à valider des acquis de l’expérience afin d’encadrer le milieu de la formation, sera obligatoire pour de nombreux prestataires d’actions de développement des compétences.

Afin d’acquérir des compétences pédagogiques et renforcer sa crédibilité, suivre une formation de formateur peut être un atout.

Chez Doceo Formation, nous vous proposons des formations certifiantes reconnues par tous les centres de formation qui collaborent avec des formateurs indépendants experts.

Peut-on devenir formateur indépendant ?

Ce métier vous intéresse et vous ne voulez plus opter pour le statut de salarié ? Aucun problème ! Aujourd’hui, il est possible de devenir formateur freelance et de monétiser votre expertise.

Un formateur consultant a l’opportunité d’exercer librement son métier et de choisir les sujets qu’il souhaite animer. Cette indépendance exige un démarchage commercial, une étape indispensable pour développer son réseau, accroître sa visibilité, et motiver son futur public.

Afin de vous aider dans votre recherche de prospects, Doceo Formation vous offre une mise en lumière auprès de ses clients. Alors, si vous êtes motivé et disponible pour décrocher votre nouvelle mission, nous vous invitons à nous contacter au plus vite !