Comment être référencé en tant qu’organisme de formation ?

comment être référencé organisme de formation

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous souhaitez créer un organisme de formation et le faire référencer ? Vous vous posez des questions telles que : comment obtenir un numéro d’organisme de formation ? Comment devenir organisme de formation certifié ? Nous avons les réponses !

Qu’est-ce qu’un organisme de formation ?

Définition et chiffres clés du marché de la formation en 2021

Un organisme de formation correspond à une structure offrant des prestations en rapport avec la formation intellectuelle et/ou morale. La mise à jour des compétences a, dans le monde entrepreneurial actuel, une grande importance. Les facultés intellectuelles d’un individu sont également au centre de nombreux postes. De plus, l’accroissement de ces facultés est encouragé par les employeurs et les recruteurs. C’est un secteur d’activité en quête de professionnalisation. Il y a même une réforme de la formation aujourd’hui.

Voici le marché de la formation, aujourd’hui, en quelques chiffres : 

  • plus de 60 000 organismes de formation présents sur le territoire français, dont un quart est représenté par les formateurs individuels ;
  • 13,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour le marché de la formation en France ;
  • plus de 215 000€ de chiffre d’affaires en moyenne par organisme de formation ;
  • 129 000 diplômés en VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) entre 2002 et 2012 selon les chiffres du gouvernement ;
  • 32% des Français suivent une formation professionnelle chaque année.

Autrement dit, le marché de la formation est un secteur prometteur en France ! Alors, pourquoi ne pas tenter votre chance ? La loi « Avenir Professionnel » a cherche la sécurisation via la réforme de la formation professionnelle. Choisir son avenir c’est permettre aux demandeurs d’emploi de se former. Suivre une formation est un droit individuel.

Devenir un organisme de formation agréé

Les démarches à effectuer pour obtenir l’agrément

Depuis quelques années, les pouvoirs publics ont tenu à mettre en place un certain nombre de règles à suivre pour lancer un organisme de formation. En effet, avec l’explosion du web, de nombreuses organisations pour l’apprentissage ont éclos, et certaines d’entre elles n’étaient pas du tout safe. Dans le but de sécuriser le milieu de la formation, des lois ont été créées et l’agrément de tout organisme de formation en fait partie. 

Votre entreprise devra obligatoirement détenir un numéro de déclaration d’activité. Une étape effectuée auprès de la DIRECCTE (Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi). Pour conserver ce numéro, votre entreprise devra établir chaque année un bilan pédagogique et financier. Vous devrez également justifier avoir mené des actions de formation, quelle part elles représentent dans votre chiffre d’affaires, etc. 

Pour que votre organisme de formation soit reconnu, vous devrez envoyer – dans les 3 mois suivant la signature de votre premier contrat – une déclaration d’activité à la DRTEFP (Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle). 

Ne s’improvise pas organisme de formation qui veut ! Mais une fois ces démarches effectuées, votre activité pourra démarrer de façon sereine et pérenne. 

Exercer en tant que formateur indépendant 

Pourquoi devenir formateur indépendant 

Si vous ne souhaitez pas faire partie d’une entreprise de formation, vous pouvez également exercer en tant que formateur indépendant, en choisissant le statut de microentreprise. 

Après avoir réalisé une étude de marché ainsi qu’un business plan pour vous assurer de la pérennité de votre future entreprise. Il vous appartiendra de définir vos besoins en ressources matérielles. Par quel biais allez-vous dispenser votre formation ? Aurez-vous besoin d’un local physique ou pourrez-vous le faire à distance ? Allez-vous créer des contenus de type vidéo, podcasts, etc. ? 

Vous devrez également vous y connaître en matière de calcul et chiffre d’affaires. Le chiffre d’affaires d’un organisme de formation en microentreprise ne doit pas dépasser les 70 000 € par an. Avec un seul formateur (vous) au sein de votre organisme, les cotisations sociales ne devraient pas dépasser les 22% de votre chiffre d’affaires. 

Indépendant mais pas seul !

Devenir formateur indépendant, c’est également possible en s’entourant des bonnes personnes : vous pouvez passer par des organismes tels que Doceo Formation, véritable passerelle digitale spécialisée dans la formation professionnelle. En réunissant l’offre et la demande dans le secteur de l’apprentissage, Doceo Formation fait briller les formateurs indépendants en leur permettant un accès direct à une plate-forme en ligne complète et intuitive. Bien s’entourer, c’est la clé !

Recevoir la certification d’organisme de formation

Gage de notoriété et de professionnalisme, la certification d’organisme de formation vous ouvrira les portes du développement de votre activité !

Pour recevoir cette fameuse certification, il vous faudra passer par un des deux organismes : 

  • le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles), pour les titres ou diplômes attestant d’une qualification personnelle dont le niveau est reconnu par l’État ;
  • le RS (Répertoire Spécifique) qui se substitue à l’Inventaire, pour les certifications correspondant à des compétences professionnelles complémentaires aux certifications professionnelles.

Depuis le 1er janvier 2019, France Compétences est responsable de ces deux répertoires nationaux, auxquels l’inscription est obligatoire pour être qualifié d’organisme de formation. Vous pourrez également travailler avec Pôle Emploi. Ils ont du personnel formé au conseil en évolution professionnelle. Cela dit, ils peuvent conseiller un demandeur d’emploi et lui transmettre un bilan de compétences. Cela permet d’établir un plan de formation pour atteindre une qualification professionnelle attribuée par un organisme de formation.

Les formations professionnelles peuvent recevoir l’appui d’un OPCO (Opérateur de Compétences et anciennement OPCA), qui se chargera également d’examiner la fiabilité de vos offres d’apprentissage. Ces organismes réunissent des cotisations qui serviront à financer la formation professionnelle via le CPF (Compte Personnel de Formation, anciennement DIF) – qui a remplacé le CIF (Congé Individuel de Formation).

Les certifications Datadock ou Qualiopi pour passer au niveau supérieur

Afin d’obtenir des financements publics pour votre organisme de formation, vous devrez respecter les critères qualité exigés par la certification Qualiopi. Vous avez également une option déjà existante pour montrer votre valeur avec le certificat Datadock. Il vous assure une preuve de bon référencement mais ne sera pas suffisant pour convaincre un éventuel financeur public.

Pour bénéficier de l’un de ces deux sésames, témoins de la qualité de vos formations, vous devrez en assurer la prise en charge financière, tout comme l’élaboration de documents d’appui pour passer des audits. Ces derniers sont assez coûteux, nous conseillons donc de bien vous préparer à l’avance.

Il y a également le Fongecif, un organisme paritaire et interprofessionnel qui encourage l’évolution professionnelle. Il est capable de faire rentrer en relation les partenaires sociaux pour le financement des formations éligibles.

Référencer son organisme de formation au CPF

Comment et pourquoi passer par le CPF ?

Avant de référencer votre organisme de formation au CPF, il vous faudra déposer une demande d’enregistrement auprès d’un des deux répertoires nationaux (RS ou RNCP), et également intégrer vos offres sur la plate-forme EDOF (Espace des Organismes de Formation). Une fois ces deux étapes terminées, vous pourrez alors prétendre à l’inscription au Compte Personnel de Formation.

Le CPF transforme du temps de travail en action de formation. Il s’agit concrètement d’heures de formation. Récemment les heures acquises se sont converties en euros. C’est plus clair pour demander une formation, anciennement on appelait cela les heures de dif. Elles peuvent donner lieu à une formation à temps-partiel ou à temps-plein. 

En plus de faciliter le processus de gestion, référencez votre organisme de formation auprès du CPF. Ainsi vous          pouvez proposer des formations financées par des fonds publics. Vous garantissez donc une meilleure accessibilité pour vos clients et prospects ! Vous apparaîtrez directement dans les propositions de formation sur le site officiel du CPF.

Cela vous fera gagner en crédibilité et en visibilité. D’une pierre, deux coups !

Une meilleure crédibilité, plus grande visibilité 

Il s’agit dans un premier temps,  d’un gage de qualité. Grâce au label du CPF, votre organisme de formation inspirera la confiance auprès de votre clientèle. Il vous sera plus aisé de vendre vos formations. De plus, vos futurs apprentis se verront rassurés.

Dans un second temps, l’enregistrement au CPF vous permettra d’améliorer votre visibilité. En effet, les demandeurs d’emplois et salariés souhaitant acquérir de nouvelles compétences vous trouveront plus facilement. 

Pour résumer, inscrire votre organisme de formation au CPF permettra de booster votre entreprise et d’élargir votre clientèle.