Comment devenir formateur agréé ?

devenir formateur agréé

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous envisagez de transmettre vos compétences et souhaitez donc devenir formateur agréé ? Découvrez les conditions pour dispenser au mieux vos formations.

Quelle préparation / Quels apprentissages pour devenir formateur ?

S’il est bien évidemment nécessaire de posséder une expertise dans le domaine que vous souhaitez enseigner dans le cadre de vos formations, précisons qu’il n’existe aucune obligation de diplôme ou de parcours professionnel spécifique. Le plus souvent, l’expérience acquise en entreprise ou dans le monde du travail en général peut suffire. 

Pour rappel, le Code du travail stipule : 

Il n’est pas nécessaire de justifier d’une qualification professionnelle particulière pour devenir formateur ou ouvrir un organisme de formation professionnelle continue. Cependant, toute personne qui propose des prestations de formation professionnelle continue doit justifier des titres et qualités des personnels d’enseignement et d’encadrement qu’elle emploie, et de la relation entre ces titres et qualités et les prestations réalisées dans le champ de la formation professionnelle.

Article L6352-1

Toutefois, se positionner en tant qu’expert est une chose, faire preuve de pédagogie en est une autre. Et si transmettre un savoir est tout un art, la gestion administrative d’un organisme de formation, qu’il soit à titre personnel ou pour une société, demande un éventail de compétences dont manquent parfois certains formateurs en herbe. 

C’est pourquoi il peut être judicieux de suivre une formation de formateur. En effet, si son appellation peut sembler redondante et peut prêter à sourire, il n’en reste pas moins que créer et dispenser des formations ne s’improvise pas. Ces apprentissages vous permettront non seulement de travailler vos capacités pédagogiques mais aussi de définir un cadre de travail précis, ils vous offriront tous les outils nécessaires à la réussite de votre projet.

Enfin, bénéficier d’une telle préparation propre à votre activité à venir enrichira indéniablement votre crédibilité.

Comment obtenir son agrément de formateur ?

Le titre de « formateur agréé » montre surtout que vous avez déclaré votre activité.

En effet, après votre enregistrement auprès de l’URSSAF, la première étape pour officialiser votre organisme de formation sera d’engager les démarches auprès de la DREETS (anciennement DIRECCTE), la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités.

Il s’agira de déclarer votre activité en qualité de prestataire d’actions de développement des compétences (actions de formation, et/ou bilans de compétences, et/ou VAE, et/ou actions de formation par apprentissage).

Cette inscription administrative présentera donc :

  • toutes les informations utiles, 
  • l’objet de l’activité,
  • le statut juridique, 
  • les pièces justificatives.

Quand déclarer votre activité ? Vous disposez de trois mois, soit 90 jours, après la signature de la première convention ou du premier contrat de formation professionnelle.

Puis, comptez une trentaine de jours pour que l’administration examine votre demande.

Déclarer votre activité pour commencer à l’exercer est une chose, mais il vous faudra également suivre les obligations pour continuer de dispenser vos formations.

Les obligations des formateurs

L’activité est encadrée et présente donc un certain nombre de dispositions obligatoires, notamment en matière de :

  • comptabilité,
  • information des stagiaires,
  • règlement intérieur,
  • publicité.

Rappelons que la feuille d’émargement, que doivent signer aussi bien l’apprenant que le formateur, est une obligation légale prévue dans le Code du travail. Elle est donc indispensable.

De manière plus générale, il s’agira de respecter la convention collective nationale des organismes de formation.

Le bilan pédagogique et financier 

Afin de poursuivre votre exercice, vous avez l’obligation de fournir un bilan annuel pédagogique et financier. C’est l’occasion de présenter vos actions de formation et de faire le point. Cette télédéclaration en ligne s’effectue via l’application Mon activité formation. Pour cette année 2021, elle s’effectue du 1er avril au 31 mai.

Cette télédéclaration annuelle est la condition indispensable pour pouvoir continuer à exercer : vous devez déclarer au moins une action de formation dans l’année. Dans le cas contraire, vous perdriez votre numéro d’activité.

Existe-t-il une obligation de certification ?

Il existe des organismes de formation certifiés, d’autres non. Sachez que le caractère obligatoire de la certification concerne essentiellement le financement des formations.

Ainsi, les formations certifiantes sont les seules éligibles au CPF (compte personnel de formation), par exemple.

La certification Qualiopi

Néanmoins, la réforme récente et la loi dite « Avenir professionnel » répond à la recherche de critères concernant la qualité des formations. Et la certification Qualiopi s’adresse directement à tous les organismes dont les prestations sont financées par des fonds publics ou des fonds mutualisés ou paritaires. Le but est de perfectionner les organismes et les prestations, et d’éviter la présence de toute structure ou méthode douteuses qui ont pu exister par le passé.

La certification sera obtenue après avoir passé un audit de conformité. Il s’agira de respecter les 7 grands critères qui définissent les nouveaux standards de qualité. Cet audit initial sera complété par un audit de surveillance puis par un audit de renouvellement, tous les 3 ans.

Reposant sur l’évaluation des indicateurs du référentiel national qualité, la certification Qualiopi sera donc obligatoire si vous souhaitez que vos prestations puissent bénéficier de financements. Mais rappelez-vous qu’au-delà du cadre financier, cette certification est l’occasion d’améliorer vos processus, votre organisation, vos actions de formation. Non seulement elle sera incontournable pour proposer vos formations au plus grand nombre, mais elle sera également gage de sérieux et de confiance.

Sachez enfin que la loi entrera en vigueur le 1er janvier 2022 : cela vous laisse du temps pour élaborer votre projet. Pour cela, une formation qui vous prépare à la certification, peut vous aider aussi à cadrer votre projet et mettre toutes les chances de votre côté.