Astuce de pro : se déclarer organisme de formation et optimiser son activité

comment se déclarer organisme de formation

Sommaire

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’évolution du formateur : se déclarer organisme de formation

L’évolution qui se présente naturellement à tout formateur qui forme déjà depuis quelques années, c’est la construction de l’organisme de formation

Bien souvent, les formateurs indépendants travaillent de très près avec les organismes de formation. Ces derniers confient des missions définies au freelance pour pouvoir former davantage et dans les meilleures conditions. Bien sûr, il est possible de décrocher un poste fixe au sein des OF, cependant les places sont chères. C’est donc tout naturellement que le formateur exerçant son métier depuis plusieurs années envisage de créer lui aussi son propre organisme.

C’est en quelque sorte, une voie de progression forte pour tous les formateurs puisqu’elle permet de développer son activité dans un premier temps, et dans un second temps, elle offre la possibilité de travailler davantage en équipe.

Quel intérêt pour le formateur indépendant ?

Le formateur indépendant, comme son nom l’indique, travaille en autonomie et seul. En fonction de l’activité qu’il enseigne, il a besoin d’un certain temps, autant pour transmettre ses connaissances, que pour préparer ses formations afin qu’elles soient efficaces et appréciées des apprenants. C’est un métier qui peut donc être éprouvant à la longue. Même si l’enrichissement apporté est important et que cela permet d’établir un bon contact avec ses apprenants. Le formateur n’en reste pas moins très occupé et peut se sentir débordé par ses activités, surtout s’il ne maîtrise pas parfaitement son organisation.

La création d’un organisme de formation apporte l’occasion de travailler avec d’autres formateurs et offre également l’opportunité d’augmenter sa clientèle. Cette évolution naturelle peut donc alléger l’emploi du temps du formateur, le rendant plus performant, et dans un second temps, son organisme lui rapporte davantage d’apprenants.

D’autant plus que les personnes en quête de nouveaux savoirs ont sérieusement tendance à se diriger vers des structures comme les organismes de formation souvent plus visibles que l’entrepreneur individuel. Pour qu’une activité professionnelle fonctionne, il est primordial de savoir se mettre en avant, de jouer avec son image et de valoriser ses talents, ses savoir-faire. Le temps passé pour faire de la publicité à propos de ses formations est certainement diminué lorsque le formateur se présente en tant qu’organisme de formation.

Le formateur indépendant qui se lance dans la construction d’un organisme de formation profite donc d’une augmentation de son chiffre d’affaires, tout en gagnant un temps de travail précieux. 

Les procédures à suivre pour se déclarer en organisme de formation

Comme pour toute entreprise en France, il y a des règles bien précises à suivre pour se déclarer organisme de formation. Prenez bien soin de récolter les informations nécessaires auprès des plateformes existantes comme Doceo Formation et de vous organiser pour démarrer votre activité dans les meilleures conditions. Nous pouvons vous soutenir dans vos démarches administratives et répondre à vos questions. En tant qu’organisme de formation en activité, nos connaissances sur le sujet sont importantes, nous ne pouvons donc que vous conseiller de nous contacter pour vous fournir des informations très utiles pour le développement de votre organisme de formation.

Obligations à satisfaire pour se déclarer organisme de formation

La procédure administrative commence avec l’obligation de déposer une déclaration d’activité auprès de la préfecture de son département. Vous avez trois mois au maximum, après la signature de votre première prestation de formation, pour faire valider votre dossier sur le plan administratif. 

Retenez cependant que deux types de professionnels sont exempts de déclaration d’activité :

  • ceux qui exercent des activités de loisirs auprès de particuliers,
  • ceux qui pratiquent des formations dites “en interne” au sein de leur entreprise avec leurs propres ressources.

La deuxième obligation à satisfaire pour exercer en tant qu’organisme de formation concerne la gestion des finances ainsi que les conditions de formation. Tout comme le formateur indépendant, l’organisme de formation doit présenter un bilan financier et pédagogique chaque année.

Combien coûte la déclaration d’activité d’organisme de formation ?

En fait, la procédure de déclaration se réalise gratuitement, néanmoins vous devrez compter quelques centaines d’euros pour les frais de constitution de votre organisme de formation, comprenant la rédaction et la publication des statuts, la publication de l’annonce légale, et les frais de greffe auprès du tribunal de commerce.

Quelles sont les possibilités de financement qui existent pour les formateurs ?

En ce qui concerne les aides financières, il existe deux cas de figures : 

  • vous n’exercez pas encore d’activité professionnelle et vous décidez de créer un organisme de formation,
  • vous êtes déjà formateur et vous choisissez de faire évoluer votre activité en organisme de formation.

Cas n°1 : En fonction de votre profil social, vous pouvez prétendre aux aides financières de l’Etat. Attention cependant, une nouvelle réglementation impose la certification Qualiopi pour se voir attribuer des financements. Destinée à améliorer la qualité des prestations de formation, cette nouvelle loi qui prendra effet en 2022, pénalisera les nouveaux formateurs ou organismes, qui devront investir une somme d’argent de leur poche pour obtenir le certificat.

Néanmoins, ne vous découragez pas pour autant, Doceo Formation ainsi que les autres organismes déjà en exercice, sont suffisamment renseignés pour vous aider à lancer votre activité malgré ce nouveau handicap, cadeau du gouvernement.

Cas n°2 : Vous êtes déjà formateur et vous disposez du fameux sésame Qualiopi. Vous pouvez alors financer le lancement de votre organisme grâce au CPF, le Compte Professionnel de Formation. Légalement attribué à toute personne ayant travaillé plus d’un an, il peut servir aux formateurs qui souhaitent développer leurs activités.

Quelle que soit votre situation, vous avez le droit de demander l’exonération de TVA en remplissant un formulaire Cerfa, à transmettre à l’organisme la DIRECCTE. Vous pouvez également bénéficier des aides à la création d’entreprise, comme l’exonération de charges les premiers mois d’exercice, avec une demande d’Accre bien cadrée.